Accueil Une ressource locale et renouvelable


La forêt en Île-de-France
Combustibles
Une ressource locale et renouvelable
Une énergie compétitive
Gestion durable des forêts et certification

Une ressource locale et renouvelable

Le bois énergie et la préservation de l'environnement

Le bois-énergie est une ressource naturelle et renouvelable, qui permet de valoriser des sous-produits ou déchets locaux.

Si la forêt est durablement gérée et le transport du bois minimisé, l'usage du bois pour la production d'énergie a un impact neutre sur l'effet de serre contrairement aux énergies fossiles et fissiles. Dans ce contexte, il peut contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et constitue une ressource vertueuse. Historiquement en France et en Europe, il y a une bonne gestion forestière qui prédomine avec le développement des certifications de gestion forestière.

Le schéma ci-dessous présente le cycle du bois et du carbone associé :

CYCLE



La disponibilité en bois

Depuis 1850, la surface des forêts françaises a en effet doublé, elle couvre aujourd'hui un quart de notre territoire et continue de croître.

En France, la récolte annuelle actuelle de bois industrie et énergie -23,3 millions de m3/an- est inférieure au potentiel technico-économique utilisable. Cedernier varie entre 25 millions de m3/an et 27,6 millions de m3/an à l'horizon 2025 selon les modes de gestion considérés (étude "disponibilités forestières pour l'énergie et les matériaux à l'horizon 2035, ADEME 2016)

Les difficultés liées à la mobilisation du bois actuellement relèvent de plusieurs facteurs dont notamment le morcellement des parcelles, en grande partie privées, et la disponibilité des infrastructures. Le multi-usage des forêts, notamment en Île-de-France, nécessite également une gestion adaptée.

Le bois-énergie et l'emploi

L'approvisionnement et l'entretien des chaufferies bois mobilisent davantage de main d'oeuvre locale que les autres énergies et sont donc créateurs d'emplois non délocalisables. Le bois nécessite trois fois plus de main-d'œuvre que les énergies concurrentes. Une chaufferie qui alimente 1 500 logements en utilisant 5 000 tonnes de bois, associée à une seconde énergie, permet de créer (ou maintenir) 4 emplois durables à temps plein dans des entreprises régionales (hormis la fabrication des matériels), pour :

    • la collecte et le tri des bois de rebut et des déchets de bois

    • l'exploitation et le transport des rémanents forestiers, bocagers et routiers

    • le conditionnement du bois (broyage), le transport, le stockage et la gestion de l'approvisionnement des chaufferies

    • l'exploitation des chaufferies